FORMATION : Gestion de copropriétés

"Loi du 10 juillet 1965 et son décret, si souvent remaniés depuis notamment 2000 avec la loi SRU.
La copropriété est à la croisée des chemins avec un parc privé qui exige toujours d'être restauré et maintenu en état de bon fonctionnement et d'habitabilité.
Un impératif d'équilibre des budgets votés et dans le même temps, une obligation urgente de réduction des émissions de GES et de lutte contre la précarité énergétique"

Thématique

Notre expérience nous montre que quelque soit la place du collaborateur dans son entreprise ou son unité, le développement de ses compétences et de ses savoirs faire passe par des formations qui ne font pas partie intégrante de son cœur de métier. Mais qui viennent utilement et avec pertinence, en complément

Public concerné

Tout public

Les différentes formations proposées :

Etre syndic de copropriété (3 jours)

Programme de la formation
Sociétés et domaines d’activité concernés :
Cette formation s'adresse à tous les collaborateurs de cabinets de syndics de copropriété

Publics concernés :
Collaboratrices, Collaborateurs gestionnaires, Assistantes, Assistants gestionnaires mais également les gestionnaires locatifs et assistant (es).

Objectifs : A l'issue du cours :
Les stagiaires disposeront de tous les fondamentaux pour pouvoir engager une entée dans le métier de gestionnaire-syndic et se spécialiser dans cette activité.
Ils disposeront des bases nécessaires permettant d’intégrer un emploi de gestionnaire sur un portefeuille existant.
Ils auront également les bases nécessaires à une démarche commerciale prospective et à l’accueil de leurs nouveaux clients

. Durée : 3 jours
Moyens pédagogiques: Support de cours. Rétroprojecteurs. Utilisation de divers documents juridiques professionnels (Règlement de copropriété, État descriptif de division, mandats de syndic).

Contenu : Programme sur deux jours.

1ère journée
  • Le cadre légal, conventionnel et administratif de la copropriété immobilière en France (loi 1965, décret 1967, Règlement de copropriété, État descriptif, jurisprudence, la Commission nationale, les réponses ministérielles).
  • Le mandat (rédaction, bases légales, clauses, recommandations et honoraires)
  • L’entrée en relation avec une copropriété « prospect ».
  • La visite des lieux, l’entretien avec le Conseil syndical, le rapport de prospection, la proposition commerciale et la présentation à l’assemblée générale.
  • L’accueil d’une nouvelle copropriété dans son fichier client.
  • (Récupération des archives, études des documents, saisie de la copropriété, l’état des lieux (comptable, financier et judiciaire)
  • Les documents essentiels : règlement de copropriété et état descriptif de division
  • Les organes de la copropriété (l’assemblée générale, le conseil syndical, le syndic)
  • L’assemblée générale (convocation, ordre du jour, organisation, tenue et votes)
  • Les pouvoirs du syndic
  • Les travaux en copropriété
  • Copropriété et liens connexes
2ème journée
  • Chaîne financière de la copropriété (tantièmes, dépenses comprises et non comprise dans le budget, fonds appelés, dépenses et répartitions).
  • Les principales missions et tâches du comptable de copropriété
3ème journée
  • Inventaire des dispositions de la loi ALUR du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové.
  • Travail de mise en situation. Opérationnelle (Études de cas, QCM, FAQ)
  • Possibilité de préparer et d’assister à une assemblée générale de copropriété
Organisation :
Le cours alterne systématiquement les apports théoriques et juridiques du formateur avec des mises en situation et des exemples pratiques

Validation :
A la fin de chaque journée, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.

Une attestation sera remise à chaque stagiaire qui aura suivi la totalité de la formation. Pré-requis :
Culture générale liée à la construction et l'habitation des immeubles

Qualité :
A la fin de la formation, les stagiaires remplissent une fiche d’appréciation sur la qualité ressentie de la prestation fournie.

Etre syndic de copropriété / 2 jours

Programme de la formation...
Sociétés et domaines d’activité concernées
Cette formation s'adresse à tous les professionnels ou sociétés (leurs collaborateurs) des secteurs de l'immobilier, de la banque et de l'assurance.

Publics concernés :
Toute personne qui débute dans l'activité de syndic ou qui souhaite revoir l'ensemble des notions fondamentales du métiers.

Objectifs :
A l'issue du cours Les stagiaires auront une vision exhaustive du périmètre d'exercice du métier de syndic de copropriété

Contenu : Programme sur deux jours.

1ère journée
  • Le métier de syndic. Périmètre et Apprentissage de l’efficacité au quotidien.
  • Le cadre légal, conventionnel et administratif de la copropriété immobilière en France (loi 1965, décret 1967, Règlement de copropriété, Etat descriptif, jurisprudence, la Commission nationale, les réponses ministérielles).
  • Le mandat (rédaction, bases légales, clauses, recommandations et honoraires)
  • L’entrée en relation avec une copropriété « prospect ». La visite des lieux, l’entretien avec le Conseil syndical, le rapport de prospection, la proposition commerciale et la présentation à l’Assemblée générale.
  • L’accueil d’une nouvelle copropriété dans son fichier client. (Récupération des archives, études des documents, saisie de la copropriété), l’état des lieux (comptable, financier et judiciaire).
2ème journée
  • Les documents essentiels : règlement de copropriété et état descriptif de division
  • Les organes de la copropriété (l’Assemblée générale, le Conseil syndical, le Syndic)
  • L’Assemblée générale (convocation, ordre du jour, organisation, tenue et votes)
  • Chaine financière de la copropriété (tantièmes, dépenses comprises et non comprise dans le budget, fonds appelés, dépenses et répartitions)
  • Les pouvoirs du syndic
  • Les travaux en copropriété
  • Copropriété et liens connexes
Organisation :
Le cours alterne systématiquement les apports théoriques et juridiques du formateur avec des mises en situation et des exemples pratiques
Validation :
A la fin de chaque journée, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.

Sanction :
Une attestion sera remise à chaque stagiaire qui aura suivi la totalité de la formation.

Pré-requis :
Culture générale liée à la construction et l'habitation des immeubles
Qualité :

A la fin de la formation, les stagiaires remplissent une fiche d’appréciation sur la qualité ressentie de la prestation fournie.

Rénovation énergétique des bâtiments

Programme de la formation...
Sociétés et domaines d'activité concernées :
Cette formation s'adresse à tous les collaborateurs de cabinets de syndics de copropriété

Publics concernés :
Syndics de copropriétés, Collaboratrices, Collaborateurs gestionnaires, Assistantes, Assistants gestionnaires mais également les gestionnaires locatifs et assistant (es).

Objectifs : A l'issue du cours :
Les stagiaires auront une vision claire de la législation actuelle en matière de rénovation énergétique.
Ils disposeront du savoir-faire élémentaire pour engager, auprès de leurs clients syndicats de copropriété, les premiers projets de travaux concourant à la rénovation énergétique des bâtiments.
Durée : 2 jours
Moyens pédagogiques : Support de cours. Rétroprojecteurs. Utilisation de divers documents juridiques professionnels Power Point.

Contenu : Programme sur deux jours.
1er jour :
  • Les grands enjeux de la rénovation énergétique
  • De Kyoto à la loi du 17 août 2015 sur la transition énergétique : Réformes et bases légales
  • Les mesures s’imposant à la copropriété : de l’obligation de faire voter à l’obligation de faire !
  • Les outils de la rénovation énergétique : Le DTG, l’Audit Energétique, le Diagnostic de performance énergétique, les obligations liées aux travaux dits « embarqués ».
  • Les différents calendriers de la rénovation thermique
  • Inventaire des différents travaux concourant à la rénovation énergétique d’une copropriété.
  • La notion de retour sur investissement face aux obligations légales : la valeur verte du loge-ment pour le copropriétaire et pour le bailleur.
2ème jour :
  • Initiation du projet énergétique : mise en œuvre par le syndic, le conseil syndical, groupe de travail et d’expertise dans la résidence.
  • La communication sur le projet (Intervenants, savoir-faire, « management et campagne de communication »
  • Devis, chiffrage, label RGE, coach corpo, carnet numérique.
  • Les ressources mobilisables pour le financement du projet
  • Procédures, votes, décisions et calendrier d’exécution
  • Premier bilan de la rénovation énergétique en France : de la rénovation au BPOS
Organisation :
Le Cours alterne systématiquement les apports théoriques du formateur, avec les mises en situation, ateliers, questions/réponses

Validation :
A la fin de chaque journée, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.
Qualité :
A la fin de la formation, les stagiaires remplissent une fiche d’appréciation sur la qualité ressentie de la prestation fournie.

La chaîne financière de la copropriété

Programme de la formation...
Sociétés et domaines d'actvité concernées :
De façon générale, cette formation intéresse l’ensemble des métiers de l’immobilier et particulièrement ceux de l’administration de biens.

Publics concernés:
Collaboratrices, Collaborateurs gestionnaires, Assistantes, Assistants gestionnaires mais également les gestionnaires locatifs et assistant (es).

Objectifs :
A l'issue du cours :
Les stagiaires doivent disposer en fin de stage, d’une parfaite vision de toute la chaine financière de la copropriété et ainsi être en mesure d’expliquer, de collaborer et de décider, de façon pertinante.

Durée: 2 jours

Moyens pédagogiques:
Support de cours. Rétroprojecteurs. Utilisation de divers documents juridiques professionnels (Règlement de copropriété, Etat descriptif de division, mandats de syndic.

PROGRAMME DETAILLE
1° La détermination des tantièmes de copropriété : Le point de départ des différents flux financiers.
2° Produits et charges de copropriété : Principes de répartition.
3° Le budget prévisionnel : Elaboration, vote, appel, Exigibilité
4° Les dépenses non comprises dans le budget prévisionnel : Qualification, vote, appel, exigibilité.
5° Les différentes catégories de fonds que peut appeler le syndic de copropriété.
6° Tenue et reddition annuelle des comptes du syndicat :
7° Le recouvrement des sommes dues au syndicat de copropriétaires.
8° Les copropriétaires en difficulté - Les copropriétés en difficulté

Organisation:
Le Cours alterne systématiquement les apports théoriques du formateur, avec les mises en situation, ateliers, questions/réponses.

Validation:
A la fin de chaque journée, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.

Sanction :
Une attestation sera remise à chaque stagiaire qui aura suivi la totalité de la Formation.

Pré-requis :
Culture générale liée à l’immobilier et en particulier à la gestion des immeubles bâtis soumis au régime de la copropriété.

Marchand de biens

Programme de la formation...
Cette formation s'adresse aux personnes en voie de reconversion ou de diversification.Objectifs : A l'issue du cours :
Les stagiaires disposeront de tous les fondamentaux pour pouvoir engager une entrée dans le métier de marchands de biens. Ils disposeront des bases nécessaires permettant de se livrer aux opérations liées à cette activité.

Contenu : Programme sur trois jours
1ère journée : L‘ accés à la profession et le cadre juridique de son exercice
  • Domaines d’activité du marchand de biens (Immeubles, fonds de commerce, parts sociales)
  • Lien avec les autres professions de l‘immobilier
  • Environnement déontologique du marchand de biens (profession non réglementée)
  • Les conditions d’installation du marchand de biens (structure et biens de l’activité)
  • La responsabilité civile du MDB
  • Obligations liées au statut de commercant (comptables, fiscales, sociales, déclaratives)
  • Les différentes assurances liées à l’exercice de la profession (simple revente ou rénovation)
2ème journée : L’acquisition et la gestion de son stock
Stock : constitution et rotation (nature juridique. Analyse du co-contractant
  • La capacité d’engagement du vendeur - Rotation du stock - Evaluation des biens)
  • Le contexte de la saisie immobilière et les acquisitions aux enchères
  • Les obligations par opération de rénovation
  • Le droit de l’urbanisme et le marchand de bien
  • L’imposition liée à la propriété (stock) du bien
  • Inventaire des droits des locataires
  • Inventaire des droits des copropriétaires
  • Obligations liées à la revente d’un bien
3ème journée : L’environnement fiscal de l’activité de marchand de biens
  • L’imposition des opérations de marchands de biens (TVA et Droits d’enregistrement)
  • Le statut fiscal du MDB
  • L’imposition des bénéfices du MDB
Cas pratiques et études de cas.
Organisation : Le cours alterne systématiquement les apports théoriques du formateur, avec les mises en situation, ateliers, questions/réponses.

Validation : A la fin de chaque journée, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.

Sanction : Une attestation sera remise à chaque stagiaire qui aura suivi la totalité de la formation.

Pré-requis : Culture générale liée à l’immobilier

Diagnostics Immobiliers

Programme de la formation...
Sociétés et domaines d'activité concernés : Cette formation s'adresse à tous les professionnels ou sociétés (leurs collaborateurs) du secteur de l'immobilier chargés de la gestion/transaction immobilière.

Publics concernés : Tous les collaborateurs exercant une activité liée au patrimoine immobilier ou amenés à intervenir au titre d’un mandat ou d’un contart de sous traitance.

Pré-requis : Une connaissance général du droit immobilier.

Objectifs :
Les auditeurs auront une connaissance nécessaire en matiere d’emploi et d’interprétation des diagnostics immobiliers réalisés dans le cadre de la gestion et de la transaction d’immeuble.
Ils seront en mesure de rédiger une analyse et une synthèse à la lecture des dossiers d’expertise en vue d’apporter une plus-value économique et commerciale à leurs actions.
Ils seront en mesure d’apporter conseils aux propriétaires immobiliers dans le cadre de leurs mandats.
Contenu : Programme sur deux jours.

1ère journée
  • Les Obligations légales du propriétaire et déontologie du professionnel :
  • La vente – la location
  • L’expert du diagnostic
  • La corrélation entre les pathologies visibles et les diagnostics
  • L’expertise visuelle : les sources
2ème journée
  • La corrélation entre les pathologies visibles et les diagnostics (suite)
  • Le code de la constrution et de l’habitation, les normes AFNOR
  • Interprétation des expertises
  • Diagnostics et les pathologies du batiments : les indices
  • Mise en situation sur des exemples de dossiers terrain
QCM et tests des auditeurs
Organisation : Le cours est réalisé sur une base documentaire du législateur avec le souci d’indiquer précisement les limites liées aux responsabilités professionnelles.
La progression s’effectue par étapes successives qui amèneront l’auditeur à intégrer les points clefs du droit et de la technique.

Pédagogie : A la fin de chaque journée, un échange auditeurs/formateurs d’une durée de 30 minutes sera libre afin de permettre de répondre aux problématiqes spécifiques de chaque auditeur.

Validation : Une attestation sera remise à chaque auditeur qui aura suivi la totalité de la formation.

Satisfaction : En fin de formation, les auditeurs remplissent une fiche sur la qualité ressentie à chaud de la prestation fournie.

Le viager Immobiliers

Programme de la formation...
Le connaitre - Le maîtriser
Un atout professionnel

OBJECTIFS

Etre en mesure à l'issue du stage, de gérer avec pertinence un dossier VIAGER.
Maîtriser l'argumentaire commercial, proposer des conditions financières rationnelles,
délivrer une information de qualité au plan juridique et fiscal,
contribuer à la sécurité juridique des actes.

PUBLIC

Responsable agence, collaborateur spécilisés, négociateur.s
Conseillers en gestion de patrimoine

MODALITÉS DE PARTICIPATION

Durée : 2 jours
Moyens pédagogiques :Support de cours.

PROGRAMME DETAILLE

I - Le Viager : Volet économique et statistique

Présentation du VIAGER
Le vocabulaire spécifique du Viager
Présentation statistique du VIAGER en France (Etat du marché et des intervenants)
Le viager : Intérêts des parties. Argumentaire commercial

II - Le Viager : Volet juridique

Viager : bases légales – L’aléa -
Les différents types de Viager
Les environnements légaux connexes au Viager : Incapacités, régimes matrimoniaux,
les procédures collectives, les procédures de surendettement)
==> QCM

III - Le viager : L’approche financière

La base des calculs : l’espérance de vie
Les tables de l’INED
Les composants de la vente : valeur vénale, bouquet, DUH, USUFRUIT
Les méthodes actuelles de calcul
Exemples pratiques et calculs

IV - Le Viager : l’approche fiscale

En matière d’IRPP
En matière de droit de mutation
En matière de droit d’enregistrement
En matière de TVA immobilière pour les logements neufs
En matière de frais de réitération et « de notaire »
En matière de plus-values
En matière de prélèvements sociaux
En matière d’ISF
QCM

V - Le Viager : l’approche contractuelle

Le mandat de viager
. Inventaire des clauses contenues au mandat

Le compromis
. Inventaire des clauses contenues au compromis

La relation contractuelle entre débitrentier et créditrentier
. Les contractants (régimes matrimoniaux, PACS, concubins), les incapacités, surendettement et procédure collectives
. Les clauses spécifiques :
Abandon du DUH avec majoration de la rente,
. Paiement/indexation/révision de la rente ou de la mensualité.

L'action résolutoire.
Décès vendeur. Décès de l'acquéreur.
Expropriation du bien. Sinistre total.
Les obligations financières respectives : Charges - Réparations - Travaux
- Gros travaux

Lutte anti blanchiment et financement du terrorisme dans l'immobilier

Programme de la formation...
(Transaction immobilière – Gestion locative – Syndic de copropriété)
Sociétés et domaines d'activité concernés : Cette formation s'adresse à tous les professionnels ou sociétés (leurs collaborateurs) du secteur de l'immobilier : Gestion locative, syndic de copropriété et transaction immobilière qui sont concernés, au titre des dispositions légales, par les obligations liées à la lutte anti-blanchiment et au financement du terrorisme.

Publics concernés : Tous les collaborateurs de cabinets d’administration de biens, de syndics de copropriété et ceux liés à la transaction immobilière, quel que soit leur poste et attributions.

Prérequis : Pas de prérequis particulier.

Objectifs :
Maîtriser d’un point de vue macro-économique et politique, la problématique de LAB FT
Etre en mesure de cartographier l’ensemble des risques auxquels le professionnel peut être exposé.
Intégrer dans son organisation, les procédures imposées par la législation en matière de LAB FT.
Identifier les risques et les interlocuteurs.
Mettre en place un processus de formation et d’information en interne
S’approprier le processus TRACFIN

Contenu : Programme sur une journée
Le rapport 2017 de la Commission nationale des sanctions. L’immobilier mis en évidence.
Le cadre réglementaire (directives européennes et transcription dans le droit français)
Que dit le code monétaire et financier ?
Etude de l’ensemble des contrôles mis en œuvre. GAFI, TRACFIN, CNS, DGCCRF.

1 – Qu’est-ce qui s’impose aux professionnels de l’immobilier ?
. Obligation d’identification
. Obligation de vigilance
. Obligation de cartographier les risques
. Obligation de formation
. Obligation de mise en place de procédures – archivage – numérisation -

2 – Comment structurer et mettre en œuvre en interne, les obligations liées au LAB FT
. La reconnaissance et l’identification des risques par les collaborateurs
. Elaboration d’un guide de procédure spécifique et évolutif
. Une approche enrichie de la clientèle via le prisme de LAB FT
. Les déclarations de soupçons. Etude du TRACFIN. Désignation d’un correspondant – déclarant.
. Cas pratiques de déclaration. Mode d’emploi.

Organisation : Le cours alterne systématiquement les apports pratiques et théoriques du formateur.

Validation : A l’issue de la session de formation, un questionnaire à choix multiple permet de vérifier l'acquisition correcte des compétences.

Sanction : Une attestation sera remise à chaque stagiaire qui aura suivi la totalité de la formation.

Qualité : A la fin de la formation, les stagiaires remplissent un questionnaire de satisfaction dit questionnaire « A chaud ».

Qualité et pédagogie

Nos formations standards ou multithèmes sont toutes accompagnées de réunions pédagogiques multicanal préalables et postérieures, avec nos clients comme nos formateurs.

 

Tarification & politique de prix


Nous contacter pour étudier, en concertation et selon vos projets
et besoins, la solution la mieux adaptée. .

 
logo-sticky-cafaab

Formation

logo-sticky-cafaab

Formation